• Critique: La Traversée de Paris - 1956

    La Traversée de Paris de Claude Autant-Lara avec Jean Gabin, Bourvil, Louis de Funès, Jacques Marin, Robert Arnoux, Anouk Ferjac, Myno Burney, Jean Dunot, Bernard La Jarrige, Laurence Badie

    Affiche La Traversée de Paris

    L'histoire: Sous l'Occupation, Martin, brave homme au chômage, doit convoyer à l'autre bout de Paris quatre valises pleines de porc. Son acolyte habituel ayant été arrêté, il fait appel à un inconnu, Grandgil. Mais celui-ci se révèle vite incontrôlable et le trajet périlleux. Au terme de leur périple, Martin découvrira que Grandgil est un peintre connu qui s'est offert le luxe d'une petite aventure. Ils finiront par se faire arrêter et Martin paiera seul le prix de cette traversée. 

    La critique de Michel Decoux-Derycke: "Jambier, 2000 francs" et "Salauds de pauvres" sont deux des répliques me venant à l'esprit en pensant au film culte de Claude Autant-Lara. Il n'y a pas que cela, les prestations de Jean Gabin, de Bourvil et de Louis de Funès restent aussi dans ma mémoire. Vous allez me dire, tout cela ne fait pas une critique, oui mais cela en pose les jalons. Vous savez directement de quoi je parle.
    Pour son 21ème long métrage, Claude Autant-Lara adapte, avec la complicité de Jean Aurenche et Pierre Bost, une nouvelle de Marcel Aymé "Traversée de Paris" parue en 1947 dans le recueil "Le Vin de Paris". Auparavant, le réalisateur avait gratifié le public de films tels que "Le Diable au corps", "L'Auberge Rouge", "Le Blé en herbe" ou "Le Rouge et le Noir". C'est donc nanti de ces expériences que Claude Autant-Lara va diriger Jean Gabin et  Bourvil, c'est la première fois que les deux acteurs jouent ensemble, ils vont former un sacré duo qui reste dans les mémoires. Bourvil sera récompensé à Venise avec la Coupe Volpi de la meilleure interprétation masculine et Jean Gabin sera nommé dans la catégorie meilleur acteur étranger. Quant à Louis de Funès, il n'a qu'un second rôle qu'il va marquer de son empreinte et au fil des années, il sera associé au succès du film.
    "La Traversée de Paris" se déroule pendant l'Occupation, une période sombre de l'histoire de France où toutes les bassesses, les vilenies sont plus que jamais à l'ordre du jour, où chacun fait comme il peut pour survivre. Tout cela est dépeint avec justesse.
    Les décors (Paris reconstitué en studio faute de budget) contribuent grandement à l'atmosphère générale du film ainsi que le noir et blanc très contrasté.

    Bref, un classique du cinéma à mettre dans les DVDthèques.

    « Critique: Get OutCannes à la Cinematek ! »

    Tags Tags : , , , , , , , ,