• Critique: La résistance de l'air

    La résistance de l'air de Fred Grivois avec Reda Kateb, Ludivine Sagnier, Johan Heldenbergh, Tchéky Karyo, Laure de Clermont-Tonnerre, Pascal Demolon, Emmanuel Bonami

    L'histoire: Vincent, trentenaire, est champion de tir au fusil à 300m. Il mène une vie tranquille de la classe moyenne d’aujourd’hui: couple somnolent, travail routinier et projets d’un avenir radieux freinés par des traites bancaires… Cet équilibre plus précaire qu’il n’y paraît va être bousculé par un père malade envahissant et malveillant que Vincent est obligé d’héberger le temps de lui trouver un nouveau point de chute. Plus que jamais le stand de tir et sa discipline permettent à Vincent d’échapper à ce quotidien de plus en plus pesant. C’est sur un stand qu’il va faire la rencontre de Renaud, un quinquagénaire à l’allure sympathique qui va lui proposer un contrat un peu particulier.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Pour son premier long métrage, Fred Grivois nous propose un polar inspiré, sombre et glaçant. Cela est dû à une réalisation à la lenteur maîtrisée, sans fioritures ainsi qu'aux excellentes interprétations de Reda Kateb et de Johan Heldenberg. Reda Kateb incarne Vincent, champion de tir, empêtré dans des problèmes financiers. Il va croiser la route de Renaud, joué par Johan Heldenbergh ("Alabama Monroe"), celui-ci va lui proposer un boulot particulier qui va l'aider à améliorer ses finances. L'essentiel du film est la relation entre ces deux hommes. L'un happant l'autre dans sa sphère. Les deux acteurs incarnent tellement bien leurs personnages que, logiquement, on a de l'empathie pour Vincent mais également pour Renaud. Ce dernier est pris entre le marteau et l'enclume, il doit pousser Vincent dans ses derniers retranchements parce que lui aussi est dos au mur.
    A la fin, on se pose la question: peut-on échapper à son destin ?


    Affiche La résistance de l'air

    « Critique: VictoriaUn hommage à Miyazaki »

    Tags Tags : , , , , , , ,