• Critique: La Prière

    La Prière, long métrage,   réalisation: Cédric Kahn, scénario: Cédric Kahn, Fanny Burdino et Samuel Doux, distribution:  Anthony Bajon, Damien Chapelle, Alex Brendemühl, Hanna Schygulla, Louise Grinberg
    Drame, France, 107', sortie le 21/03/2018, distribué par Athena, Ours d'argent Meilleur acteur Berlin 2018

    Affiche La Prière

    L'histoire: Thomas a 22 ans. Pour sortir de la dépendance, il rejoint une communauté isolée dans la montagne tenue par d’anciens drogués qui se soignent par la prière. Il va y découvrir l’amitié, la règle, le travail, l’amour et la foi…

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Après un passage de trois films comme acteur dont "L'économie du couple" de Joachim Lafosse, Cédric Kahn revient à la réalisation avec un long métrage sur un cabossé de la vie. Ce fut déjà le cas, en 2014, avec "Vie sauvage".
    Le réalisateur français propose une œuvre âpre sur l'effort et la possibilité de se choisir une voie. Il observe un groupe de jeunes en retraite, encadrés par des prêtres et devant se diriger les uns les autres, il dépeint minutieusement une communauté aux règles strictes, dans laquelle chaque a sa place mais doit aussi la mériter. Entre culpabilité initiale, refus de la punition, besoin de moments d'isolement, entraide fraternelle, le personnage principal doit apprendre le respect des autres et de la communauté, avant de savoir se respecter lui-même. Les espaces de liberté sont bien peu nombreux dans cet endroit situé en altitude, le village voisin fait ponctuellement office de refuge. Cédric Kahn est un observateur le plus neutre possible, il saisit les élans de vie, expose sans juger, cherche avec sa caméra une sorte d'apaisement que cette communauté tente d'inculquer à ses pensionnaires.
    Un jeune acteur formidable, Anthony Bajon, se dévoile dans un premier rôle et incarne à merveille le balancier entre rébellion et formatage. Il a d'ailleurs été récompensé à Berlin. On retrouve aussi Hanna Schygulla ("Lili Marleen") en bonne soeur peu amène.

    « BIFFF 2018: Pâques sera fantastiqueCritique: Après la guerre »

    Tags Tags : , , , , , ,