• Critique: La belle saison

    La belle saison de Catherine Corsini avec Izïa Higelin, Cécile de France, Noémie Lvovsky, Kevin Azaïs

    L'histoire: 1971. Delphine, fille de paysans, monte à Paris pour s’émanciper du carcan familial et gagner son indépendance financière. Carole est parisienne. En couple avec Manuel, elle vit activement les débuts du féminisme. Lorsque Delphine et Carole se rencontrent, leur histoire d'amour fait basculer leurs vies. 

    La critique de Michel Decoux-Derycke: La toile de fond, le combat féministe des années septante. L'avant-plan, une histoire d'amour entre deux femmes, l'une campagnarde, l'autre citadine. En entremêlant ces deux sujets, Catherine Corsini réussit un superbe film, juste et libre.
    Les deux actrices principales, Cécile de France et Izïa Higelin, irradient le film de tout leur talent. A la fois fortes et fragiles, elles sont sensuelles et belles. Elles nous font vivre une grande histoire d'amour. Amour, quel que soit le sexe, qui nous porte, nous transporte, nous fait renverser les montagnes, nous questionne sur nous et les autres. En fait, Catherine Corsini a tout simplement réussi son casting puisqu'il faut souligner les toutes belles prestations de Noémie Lvovsky et de Kevin Azaïs.
    "La Belle saison" nous démontre également que le combat des femmes pour l'égalité, l'avortement, la contraception ou le choix de sa sexualité, commencé il y a plus de quarante ans, n'est pas encore terminé. La preuve, en 2012 et 2013 chez nos voisins français, par les remous provoqués par le mariage pour tous, avec son cortège de manifestations hostiles. Comme si certains ne voulaient pas comprendre ou faisaient mine de ne pas comprendre que la société a évolué. Etonnant aussi pour un pays qui se revendique celui des Droits de l'Homme.  

    Affiche La belle saison

    « Critique: American UltraCritique: Paradise Trips »

    Tags Tags : , , , , ,