• Critique: L'Ombre d'Emily

    L'Ombre d'Emily de Paul Feig avec Anna Kendrick, Blake Lively, Henry Golding, Andrew Rannels, Ian Ho, Rupert Friend, Linda Cardellini, Jean Smart, Eric Johnson
    Crime - Thriller, Etats-Unis, 119', sortie le 26/09/2018, distribué par Belga

    Affiche L'Ombre d'Emily

     

    L'histoire: Dans une petite ville des Etats-Unis, Stéphanie, une blogueuse, cherche à découvrir la vérité se cachant derrière la disparition soudaine de sa meilleure amie Emily. Aidée par le mari d’Emily, Stéphanie découvre peu à peu les secrets enfouis de cette histoire entremêlée entre amour et loyauté, meurtre et vengeance.  

    La critique: Film surprenant que "L'Ombre d'Emily", il débute en film de femmes se racontant leurs bonheurs, leurs malheurs, leurs souvenirs et puis vire progressivement vers le thriller. C'est Paul Feig qui nous fait cette proposition. Il avait commis, il y a deux ans, le peu enthousiasmant "SOS Fantômes", c'est le moins qu'on puisse dire.
    Autre chose étonnante, c'est la bande originale composée en grande partie de chansons francophones allant de Françoise Hardy à Jacques Dutronc en passant par Coeur de pirate, Zaz, Brigitte Bardot, Orelsan ou encore France Gall. Cela donne un certain ton au long métrage.
    En fait, "L'Ombre d'Emily" est difficile à résumer, beaucoup de choses se passent tout le long et il ne faut vraiment pas lâcher. Et que dire des deux actrices principales ? Anna Kendrick et Blake Lively sont toutes deux formidables, la paire tirant pleinement parti de sa complémentarité, la petite brune et la grande blonde. Anna Kendrick imprègne son personnage d’énergie et de vulnérabilité. Alors que Blake Lively semble mystérieuse et imprévisible. Le film trace une ligne entre la complexité de leurs personnages et la mise en évidence de leurs points communs avec les archétypes du genre.
    Cependant, je peux comprendre que certains spectateurs seront un peu perdus et feront inévitablement la comparaison avec "Gone Girl" que je n'avais pas aimé (la critique). A chacun de se faire son opinion.

    « Critique: La Prophétie de l'horlogeLëtzebuerger Filmpraïs 2018: Gutland deux fois récompensé »

    Tags Tags : , , , , , , ,