• Critique: Kidnapping Freddy Heineken

    Kidnapping Freddy Heineken de Daniel Alfredson avec Ryan Kwanten, Sam Worthington, Anthony Hopkins, Yolanthe Cabau van Kasbergen, Jim Sturgess, Jemima West, David Dencik

    L'histoire: En 1983, Freddy Heineken, petit-fils du fondateur de la marque de la bière Heineken,  et son chauffeur Ab Doderer ont été kidnappés. Ils seront libérés contre une caution de 35 millions de florins néerlandais.  

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Daniel Alfredson, le réalisateur de "Millenium", exhume une histoire vieille de plus de trente ans. L'enlèvement du patron de la bière Heineken, Freddy Heineken, par ailleurs petit-fils du fondateur, et de son chauffeur, par cinq ravisseurs. Tous deux seront libérés contre une somme record de 35 millions de florins. A l'époque, cela avait fait les gros titres des journaux surtout aux Pays-Bas, lieu de l'action.
    Le film est centré principalement sur les ravisseurs. La manière dont ils sont amenés à envisager l'enlèvement du roi de la bière. Etonnament, ce sont des motifs tout simplement «économiques». Ils ne pouvaient emprunter de l'argent pour faire des affaires. On suit donc leur cheminement, la préparation et l'enlèvement. La demande de rançon faite, c'est l'attente et là, c'est très long pour eux. Comment vont-ils gérer cela ?
    A ce moment, on voit plus Freddy Heineken (Anthony Hopkins), l'incroyable flegmatisme de cet homme pourtant emprisonné, s'inquiétant plus du sort de son chauffeur que du sien. Tentant aussi de circonscrire l'un ou l'autre ravisseur.
    La réalisation est classique, les interprètes sont bien dans leur rôle avec une mention spéciale pour Anthony Hopkins, plutôt remarquable. Pourquoi
    ne pas aller le voir ?

    Affiche Kidnapping Freddy Heineken

    « Critique: The Duke of BurgundyCritique: The Valley of Love »

    Tags Tags : , , , , , , ,