• Critique: Juste la fin du monde

    Juste la fin du monde de Xavier Dolan avec Nathalie Baye, Gaspard Ulliel, Marion Cotillard, Léa Seydoux, Vincent Cassel

    Affiche Juste la fin du monde

    L'histoire: Adapté de la pièce de théâtre éponyme de Jean-Luc Lagarce, le film raconte l’après-midi en famille d’un jeune auteur qui, après 12 ans d’absence, retourne dans son village natal afin d’annoncer aux siens sa mort prochaine.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Franchement, je ne sais quoi penser de ce nouveau Xavier Dolan, Grand prix et Prix du jury
    œcuménique au dernier Festival de Cannes. En tout cas, ce n'est pas un chef-d'oeuvre comme "Mommy", le précédent long métrage du réalisateur québecois qui aurait largement mérité la Palme d'or en 2014.
    Peut-être est-ce le casting trop prestigieux qui m'a gêné ? Avoir sous la main Gaspard Ulliel, Nathalie Baye, Vincent Cassel, Léa Seydoux et Marion Cotillard et au final, n'en sortir que quelques moments intéressants, c'est une déception. Gaspard Ulliel est celui qui m'a marqué le plus par ses regards et ses silences, il est the right man in the right place; Nathalie Baye (c'est son deuxième film avec Xavier Dolan: elle était dans "Laurence Anyways") m'a aussi bien plu en mère aimante mais ne sachant comment le dire. Par contre, je trouve Marion Cotillard mièvre, Léa Seydoux transparente et Vincent Cassel gueulard.
    Peut-être une mise en scène trop dolanesque ? Attendue, sans surprises, à grand renfort de flous et de chansons, à ce propos, la scène de danse (courte, heureusement d'ailleurs) entre Nathalie Baye et Léa Seydoux tombe complètement à plat.
    Peut-être attendons-nous, et moi le premier, trop de Xavier Dolan ? Il a seulement 27 ans, il a réalisé six longs métrages en moins de sept ans et va bientôt tourner son premier film en anglais. N'y a-t-il pas une sensation de trop-plein ? Il est compréhensible qu'un essoufflement apparaisse et qu'une pause ferait du bien. Mais ce n'est que mon avis. Cela dit, je préfère largement un Dolan un peu moins bon à certains films de cinéastes n'ayant aucune(s) idée(s) et nous les infligeant quand même !

    « Critique: Le ConfessionniLes Samedis du Ciné »

    Tags Tags : , , , , , ,