• Critique: Je me tue à le dire

    Je me tue à le dire de Xavier Seron avec Jean-Jacques Rausin, Myriam Boyer, Fanny Touron, Serge Riaboukine, Franc Bruneau, Jean-Benoît Ugeux

    L'histoire: : Michel Peneud a peur de mourir et contemple sa mère malade, son visage blafard et son sein amovible. Il n’a pas envie de finir comme elle. Or il commence à perdre des plaques de cheveux, une grosseur inquiétante est apparue à sa poitrine. Symptômes qui ne sont pas sans rappeler le cancer de sa mère. Le médecin lui assure que c’est bénin. Mais si tel est le cas, pourquoi propose-t-il à Michel d’effectuer un prélèvement ? Désormais, Michel en est certain : il est foutu.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Présenté au FIFF à Namur l'année dernière et sorti début mai dans les salles belges, "Je me tue à le dire" débarque en France cette semaine.
    C'es
    t atypique et personnel, horriblement drôle et/ou drôlement horrible, c'est selon votre humeur, votre ressenti. Avec son sujet casse-gueule (le cancer, la fin de vie), et des partis pris (très beau noir et blanc),  le film réussit à nous émouvoir sans trop nous plomber. Rien à dire sur l''interprétation, Jean-Jacques Rausin et Myriam Boyer forme le couple mère-fils et sont excellents.
    Au final, "Je me tue à le dire" a l'étoffe d'un futur film culte, il a d'ailleurs été sélectionné au 1er Festival International du Film Culte organisé mi-juin.


    Affiche Je me tue à le dire

    « Critique: VickyCritique: Tarzan »

    Tags Tags : , , , , , , ,