• Critique: Irrational Man

    Irrational Man de Woody Allen avec Emma Stone, Joaquin Phoenix, Parker Posey, Jamie Blackley, Ethan Philips

    L'histoire: Professeur de philosophie, Abe Lucas est un homme dévasté sur le plan affectif, qui a perdu toute joie de vivre. Peu de temps après son arrivée dans l'université d'une petite ville, Abe entame deux liaisons. Dabord avec Rita Richards, collègue en manque de compagnie qui compte sur lui pour lui faire oublier son mariage désastreux. Ensuite avec Jill Pollard, sa meilleure étudiante, qui devient aussi sa meilleure amie. C'est alors que le hasard le plus total bouscule le destin de nos personnages lorsqu'Abe et Jill surprennent la conversation d'un étranger et s'y intéressent tout particulièrement. Après avoir pris une décision cruciale, Abe est de nouveau à même de jouir pleinement de la vie. Mais ce choix déclenche une série dévénements qui le marqueront, lui, Jill et Rita à tout jamais.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Après le mauvais "Magic in the Moonlight" l'année dernière, j'étais curieux de voir si le Woody Allen allait redresser la barre. A la décharge du réalisateur new-yorkais, il est évident qu'en réalisant un film par an, il y ait des baisses de régime, malheureusement de plus en plus nombreuses ces derniers temps. D'ailleurs, Woody Allen a senti lui-même que son inspiration se tarissait puisqu'il est sorti de son cadre habituel (New-York) pour tenter de la retrouver, en tournant à Paris, Barcelone, Rome.
    Revenons-en au film. Ce n'est certes pas du très grand Woody Allen. Mais la verve du réalisateur new-yorkais est bien présente, on s'amuse à la vision des scènes, à l'écoute des dialogues, on sourit, on rit. Surtout les interprètes sont très bons, que ce soit Joaquin Phoenix, Parker Posey et Emma Stone. Cette dernière est pour la deuxième fois consécutive dans un film de Woody Allen. A nouveau, elle brille par son jeu frais et dynamique.
    Au final, sans être exceptionnel, le Woody Allen annuel s'avère un agréable divertissement.

    Affiche Irrational Man

     

    « Critique: Fidelio, l'Odyssée d'AliceFIFF 2015: envie d'en être ? »

    Tags Tags : , , , , , ,