• Critique: Hostiles

    Hostiles, long métrage, réalisation: Scott Cooper, scénario: Scott Cooper , distribution: Christian Bale, Rosamund Pike, Wes Studi, Jesse Plemons, Adam Beach, Rory Cochrane, Peter Mullan
    Western, USA, 134', sortie le 28/03/2018, distribué par Cinemien

    Affiche Hostiles

    L'histoire: En 1892, un légendaire capitaine de l'armée américaine accepte à contre-coeur d'escorter un chef de guerre Cheyenne et sa famille, désireuses de retourner sur leurs terres tribales. Sur le chemin qui va les emmener du Nouveau Mexique au Montana, ils doivent faire preuve de solidarité pour survivre à l'environnement et aux tribus Comanche qu'ils rencontrent, en compagnie d'une veuve dont la famille a été assassinée.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Pour son quatrième long métrage et sa deuxième collaboration avec Christian Bale, Scott Cooper signe une fresque crépusculaire en forme de road-movie traitant aussi bien de l'appropriation des terres des tribus indiennes par les colons américains que du besoin de retourner vivre ses dernières heures dans sa contrée natale ou encore du respect mutuel entre deux guerriers ennemis.
    Un film sans parti pris, neutre dans son traitement des personnages écornant avec brio l'image traditionnelle du cow-boy en montrant à la fois une violence et une sagesse pleines d'ambiguïtés. Une mise en scène sobre, classique, impeccable, avec une belle photographie.
    Christian Bale est magnifiquement monolithique en homme désenchanté, revenu de tout, voulant que sa dernière mission ne tourne pas au fiasco. Rosamund Pike est convaincante dans un rôles complexe. Timothée Chalamet fait un court passage. Et pour jouer le chef indien, c'est un vrai indien, Wes Studi ("Danse avec les loups"), d'origine cherokee.
    Non, le western n'est pas mort et ce film le prouve de belle manière.


    « Critique: The RiderÇa Est Du Belge ! 10 »

    Tags Tags : , , , , , , , ,