• Critique: Harmonium

    Harmonium de Koji Fukada avec Mariko Tsutsui, Kanji Furutachi, Tadanobu Asano, Taiga

    Affiche Harmonium

    L'histoire: Toshio engage Yasaka dans son atelier. Cette ancienne connaissance, qui vient d’être libérée de prison, va s’immiscer dans la vie de Toshio et de sa famille…

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Prix du Jury dans la section Un Certain Regard au dernier Festival de Cannes, "Harmonium" est le cinquième long métrage du réalisateur japonais Koji Fukada. Après lectures, je me suis aperçu que Fukada a repris un argument déjà exploité dans son deuxième long "Hospitalité", un intrus faisait irruption dans une famille tranquille, c'était sous forme de comédie, le film n'est jamais sorti en Belgique et en France.
    Ce drame très bien filmé, lent, profond, contemplatif, corrosif, violent, ténébreux, nous transporte dans les méandres de l'âme humaine. Tout y passe entre tabous, révélations; acharnement, soumission, superstition, machisme, rébellion. Les interprètes sont très bons: Tabanodu Asana inquiétant dans le rôle d'Yasaka, Mariko Tsutsui qui joue Akié et le "taiseux" Kanji Furutachi dans le rôle de Toshio. Nous découvrons également un Japon méconnu, une petite ville entre autoroute et canal.


    « Critique: SilenceCritique: Tramontane »

    Tags Tags : , , , , ,