• Critique: Goodnight Mommy (BIFFF 2015)

    Goodnight Mommy (titre original: Ich seh, Ich seh) de Severin Fiala et Veronica Franz avec Elias Schwarz, Lukas Schwarz, Susanne Wuest

    L'histoire: En plein été, dans une maison de campagne perdue au milieu des champs de maïs et des bois, des jumeaux de dix ans attendent le retour de leur mère. Lorsqu’elle revient à la maison, le visage entièrement bandé suite à une opération de chirurgie esthétique, les enfants mettent en doute son identité…

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Un postulat de départ intéressant mais à l'arrivée, un film froid, désincarné, sans âme. Pas une seconde, je n'ai cru aux situations, aux personnages. 
    Par contre, il n'y a rien à redire sur la réalisation et la photographie comme dans tous les films autrichiens contemporains. On voit qu'il y a une excellente école de cinéma en Autriche.

    Affiche Goodnight Mommy - BIFFF 2015


    « Critique: Lost Soul: The Doomed Journey of Richard Stanley’s Island of Dr. Moreau (BIFFF 2015)BIFFF 2015: le palmarès »

    Tags Tags : , , , , , , ,