• Critique: Gett, Le procès de Viviane Amsalem

    Gett, Le procès de Viviane Amsalem (titre original: Gett) de Shlomi Elkabetz & Ronit Elkabetz avec Ronit Elkabetz, Gabi Amrani, Simon Abkarian, Rami Danon, Dalia Beger, Sasson Gabai, Menashe Noy

    L'histoire: En Israël, il n’y a ni mariage civil ni divorce civil. Seuls les rabbins peuvent prononcer un mariage et sa dissolution. Mais cette dissolution n’est possible qu’avec le plein consentement du mari, qui détient finalement plus de pouvoir que les juges. Viviane Amsalem demande le divorce depuis trois ans. Or son mari, Elisha, le lui refuse. Sa froide intransigeance, la détermination de Viviane à lutter pour sa liberté, et le rôle ambigu des juges dessinent les contours d’une procédure où le tragique le dispute à l'absurde, où l'on juge de tout, sauf de la requête initiale.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Ce huis clos, parfois étouffant et un peu long, est bien joué. C'est un quasi documentaire sur ce qui peut se passer dans un pays, Israël, où la loi religieuse rigoriste et machiste est d'un autre âge. Etouffée par les traditions, cette femme, Viviane Amsalem, reste digne et subit le carcan d'une procédure indigne avec comme seule issue possible, son mari acceptant la répudiation de sa femme.

    Affiche Gett, Le procès de Viviane Amsalem


    « Critique: Les CombattantsFIFF 2014: Court toujours ! »

    Tags Tags : , , , , , , , ,