• Critique: Genius

    Genius de Michael Grandage avec Colin Firth, Nicole Kidman, Jude Law, Laura Linney

    Affiche Genius

    L'histoire: Ecrivain à la personnalité hors du commun, Thomas Wolfe est révélé par le grand éditeur Maxwell Perkins, qui a découvert F. Scott Fitzgerald et Ernest Hemingway. Wolfe ne tarde pas à connaître la célébrité, séduisant les critiques grâce à son talent littéraire fulgurant. Malgré leurs différences, l'auteur et son éditeur nouent une amitié profonde, complexe et tendre, qui marquera leur vie à jamais.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: 
    Un sujet intéressant (la relation entre un écrivain et son éditeur) mais gâché par une réalisation terne, sombre voire oppressante. Pourquoi avoir tout filmer dans des tons froids ou passés ? Pour faire vieille photo ? Etait-ce bien nécessaire ? Même en Floride, on a cette furieuse impression qu'il fait froid. Et puis, il semble qu'il pleuve tout le temps à New York. Le film se déroule sur plusieurs mois mais on ne le ressent pas.
    Et côté acteurs, pourquoi avoir fait appel à Nicole Kidman ? Son visage figé par la chirurgie esthétique n'exprime plus que deux émotions : la froideur et la fureur glacée. Une bonne actrice qui ne sait plus jouer, c'est bien triste, c'est déjà le cas dans "Grace". Quant à Jude Law, il en fait des caisses et des caisses, on a l'impression d'être devant un moulin à vent. Seul Colin Firth tient son rôle et encore, on sent qu'il joue avec le frein à main.
    Bref, "Genius" n'est pas génial.


    « Entretien: Pierre EtaixCritique: Captain Fantastic »

    Tags Tags : , , , , ,