• Critique: Frères Ennemis

    Frères Ennemis de David Oelhoffen avec Matthias Schoenaerts, Reda Kateb, Sabrina Ouazani, Sofiane Zermani, Adel Bencherif
    Policier - Drame, France, 111', sortie le 03/10/2018, distribué par O'Brother, Compétition officielle Mostra Venise 2018

    Affiche Frères Ennemis

    L'histoire: Manuel et Driss ont grandi comme deux frères inséparables dans la même cité. Mais aujourd’hui tout les oppose. Manuel est à la tête d’un trafic de drogue, alors que Driss est devenu flic. Quand celui-ci est promu aux Stups, son retour bouleverse les équilibres et met Manuel en danger.

    La critique: Tout est quasiment dit dans le synopsis. David Oelhoffen, dont c'est le troisième long métrage, aurait pu juste remplir les vides et faire un film comme il y en a tant. Mais il a choisi une autre optique, il développe les caractères des deux protagonistes principaux, il montre leurs failles.
    En premier, Reda Kateb (Driss) est véritablement déchiré entre son boulot de flic et la fidélité à sa communauté. On voit aussi qu'il a été rejeté par son père, terrible blessure dans une vie. En second, Matthias Schoenaerts (Manuel) est plus brut de décoffrage mais il a aussi un gros problème, il doit choisir entre trahir ses amis ou se venger, cruel dilemme. D'ailleurs, le film balance constamment entre les visions des deux personnages, on est donc dans une sorte de bipolarité.
    Vous l'avez compris, l'histoire est assez sombre. C'est accentué par la photographie du film, on est tout le temps dans des tons de gris. De plus, cela se passe en hiver. La banlieue en temps normal, ce n'est déjà très joyeux mais là, on a une sensation d'incommodité.
    Tout cela aboutit à une fin étonnante et forte, de celle qui laisse une trace dans notre mémoire.

    « Critique: The Happy PrinceCritique: Nos batailles (FIFF 2018) »

    Tags Tags : , , , , , ,