• Critique: Foxcatcher

    Foxcatcher de Bennet Miller avec Steve Carell, Channing Tatum, Mark Ruffalo, Sienna Miller, Anthony Michael Hall, Guy Boyd, Vanessa Redgrave

    L'histoire: Un milliardaire jette son dévolu sur deux frères catcheurs, champions olympiques de lutte, et les invite à emménager dans sa magnifique propriété familiale pour mettre en place un camp d'entraînement haut de gamme, dans l'optique des Jeux Olympiques de Séoul de 1988. Alors que Dave refuse de s´y installer, Mark saute sur l'occasion, espérant ainsi ne plus souffrir d'être constamment éclipsé par son frère. Mais au fil du temps, Mark se retrouve de plus en plus empêtré dans une toile de paranoïa et de trahison.

    La critique:
    Pour son troisième long métrage, Benett Miller se base à nouveau sur une histoire vraie comme c'était le cas pour "Truman Capote" et "Le Stratège". C'est aussi la deuxième fois qu'il se plonge dans le monde du sport. Dans "Le Stratège", c'était le baseball. Ici, c'est la lutte. Peu médiatisé, ce sport existe depuis des millénaires et permet à Bennet Miller de nous offrir des moments, à la fois, esthétiques et sensuels.
    La colonne vertébrale du film est constituée par un trio: deux frères, Marc et David Schulz, médaillés d'or aux Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984 ainsi qu'un milliardaire, John Eleuthère du Pont, ne sachant quoi faire de son argent et décidant de sponsoriser les deux frères pour qu'ils renouvellent leurs exploits de 1984. La surprise dans le casting est que le milliardaire excentrique est joué par Steve Carell, plus connu pour ses rôles dans des comédies. Après coup, on se dit que Bennet Miller n'aurait pu trouver mieux tellement Steve Carell est impressionnant de justesse, à la limite du haïssable. Les deux frères sont interprétés par Channing Tatum et Mark Ruffalo, ils jouent dans la même cour que Steve Carell. Sans oublier Vanessa Redgrave, la mère du milliardaire, n'ayant que quelques scènes et démontrant qu'elle reste une grande actrice.
    Le film tire aussi sa force de la mise en scène, d'ailleurs, elle a été récompensée au dernier Festival de Cannes. Il y a un bel équilibre entre les dialogues, jamais inutiles et quelquefois teintés d'humour et les silences, les regards.


    Affiche Foxcatcher

    « Critique: Le Dernier LoupCritique: Réalité »

    Tags Tags : , , , , , , , ,