• Critique: Fauves

    Fauves, long métrage, réalisation: Robin Erard, scénario: Robin Erard et Joanne Giger, distribution: Zacharie Chasseriaud, Jonathan Zaccaï, Bérénice Baôo, Michel Voïta, Isaline Prévost
    Drame, Suisse, 93', sortie le 28/02/2018

    Affiche Fauves

    L'histoire: Oskar vit dans la famille Egger depuis la mort de ses parents. Agé de 17 ans, le jeune homme est en conflit perpétuel avec son tuteur Elvis, qui se fait un point d’honneur de la bonne éducation de son pupille. Décidé à se libérer de cette autorité démesurée, Oskar n’attend qu’une seule chose : la majorité, pour pouvoir s’enfuir en direction du Zimbabwe et commencer une nouvelle vie.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: "Fauves" est le premier long métrage de l'Helvète Robin Erard, c'est une coproduction entre petits pays: Suisse, Luxembourg, Belgique. Deux acteurs belges sont dans la distribution, Jonathan Zaccaï ("Les Âmes de papier", "Je te survivrai") et Bérénice Baôo ("Tueurs).
    Je ne suis pas du tout convaincu par ce film, j'ai plus l'impression de voir un bon téléfilm. Certes, il n'y a pas de honte à regarder un téléfilm mais quand c'est sur grand écran, c'est plutôt embêtant. Comme je ne suis pas critique télévision, je n'irai pas plus loin.

    « Ça est du Belge ! 9Critique: Mrs Mills, une Voisine si Parfaite »

    Tags Tags : , , , , , , ,