• Critique: Everything, Everything

    Everything, Everything de Stella Meghie avec Amandla Stenberg, Nick Robinson, Anika Noni Rose, Ana De La Reguera, Taylor Hickson

    Affiche Everything, Everything

    L'histoire: Maddy est une jeune femme de dix-huit ans souffrant d'un déficit immunitaire combiné sévère, l'obligeant à rester chez elle, sous surveillance. Un jour, elle fait la connaissance de son nouveau voisin, Olly. Ils commencent à sympathiser et tombent amoureux l'un de l'autre. Cependant, cette relation est menacée par la pathologie de Maddy, la coupant du monde extérieur.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Cela faisait un bon moment que je n'avais plus vu un film aussi mielleux, aussi sirupeux, aussi cuculapraline. Il suffit de cinq minutes pour comprendre ce qui va se passer à la fin et après, on se farcit une heure et demie où l'on s'ennuie prodigieusement.
    C'est une bluette pure et dure, tout est incroyablement lisse. Les acteurs et actrices sont beaux et belles, propres sur eux, pas un poil ne dépasse. La photo est tellement lumineuse qu'on a l'impression de se trouver dans un stade un soir de finale de Ligue des Champions. La musique est de circonstance.
    Franchement, je ne sais pas qui va apprécier ce film, pour ma part, je vais l'effacer au plus vite de ma mémoire.

    « Critique: Crash Test AglaéCritique: Mal d'amour »

    Tags Tags : , , , , , , ,