• Critique: Every Thing Will Be Fine

    Every Thing Will Be Fine de Wim Wenders avec James Franco, Charlotte Gainsbourg, Rachel McAdams, Marie-Josée Croze, Patrick Bauchau

    L'histoire: Après une dispute avec sa femme, le jeune écrivain Thomas Eldan conduit sa voiture sans but dans la périphérie de la ville. Dans cette nuit d'hiver, en raison de l'épaisse couche de neige et du manque de visibilité, Thomas percute mortellement un jeune garçon qui traversait la route. Après plusieurs années, ce terrible accident résonne encore dans la vie de Thomas. Comment se pardonner quand on a commis l'impardonnable ? Alors que ses relations volent en éclats et que tout semble perdu, Thomas trouve un chemin inattendu vers la rédemption. Sa tragédie se transforme en succès littéraire. Mais au moment où il pensait avoir passé ce terrible événement, Thomas apprend à ses dépens que ce n'est pas le cas, et que certaines personnes n'en ont pas fini avec lui...

    La critique de Michel Decoux-Derycke:
     Cela faisait sept ans que Wim Wenders n'avait plus réalisé de long métrage de fiction, dernièrement, il a piloté le très beau documentaire "Le Sel de la Terre". Présenté hors compétition au dernier Festival de Berlin, le film met en scène un écrivain sans succès qui va voir sa carrière décoller suite à un événement inattendu: la mort d'un enfant. Une mort qu'il a lui-même provoquée. Malgré son apparente froideur, elle va le bouleverser.
    La particularité est la 3D, davantage utilisée pour des blockbusters ou des films d'animation. Le réalisateur allemand l'emploie pour un drame et étonnamment, ça passe. La photographie est lumineuse, le Belge Benoît Debie est aux manettes. Quant à la réalisation, on reconnaît la patte de Wenders, cette fausse lenteur qui, dans d'autres films moins réussis, est énervante mais ce n'est pas le cas ici.
    Il y a aussi les belles interprétations de tous les acteurs. Notamment James Franco qui, dans un registre intimiste, livre une toute belle prestation.
    A bientôt septante ans, Wim Wenders montre qu'il faudra encore compter avec lui.


    Affiche Every Thing Will Be Fine

    « Critique: Quiet BlissCritique: Le Petit Prince »

    Tags Tags : , , , , , ,