• Critique: Etre

    Etre de Fara Sene avec Bruno Solo, Salim Kechiouche, Djena Tsimba, Benjamin Ramon, Kevyn Diana, Sophia Leboutte, Karina Testa

    L'histoire: François, policier aigri ne supporte pas plus son travail que sa vie conjugale. Mohammed veut quitter sa cité par tous les moyens. Ester n'arrive pas à accepter sa condition de fille adoptée. Christian veut laisser son village et la boulangerie familiale dans laquelle il travaille. Tous vivent entre Paris et la province. En l'espace de vingt-quatre heures, leurs destins vont se rencontrer, puis basculer, révélant pour chacun ce qu'il se refusait de voir.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Fara Sene est un ancien basketteur professionnel. Après avoir arrêté sa crrière, il fonde, en 2003, sa maison de production et depuis lors, a réalisé quatre courts métrages dont un remarqué à Cannes. Fort de cela, il a décidé de se lancer dans un long métrage. Celui-ci a été tourné à Liège avec pas mal de comédiens belges.
    Pour un premier long, Fara Sene n'a pas choisi la facilité: un film choral. Le problème est qu'on ne s'attache pas vraiment à tous les personnages. Le portrait à peine esquissé, on passe à un autre. Chacun d'entre eux aurait gagné à être plus développé mais là, on aurait eu un film de trois ou quatre heures. Le casting est intéressant. Par exemple, Bruno Solo incarne un personnage loin de ses rôles habituels. Il démontre une certaine capacité à incarner un personnage difficile.
    Au final, malgré quelques fausses notes et beaucoup de facilités narratives, "Etre" est un bel effort sobre et appliqué.

    Affiche Etre

    Lire aussi la critique de Etre
    Lire aussi l'entretien avec Fara Sene
    Lire aussi l'entretien avec Bruno Solo

    « Critique: Comme un avionCritique: Un Français »

    Tags Tags : , , , , , , , ,