• Critique: Elser, un héros ordinaire

    Elser, un héros ordinaire (titre original: Elser) de Oliver Hirschbiegel avec Christian Friedel, Katharina Schüttler, Burghart Klaussner, Johann von Bülow, David Zimmerschied, Rüdiger Klink, Michael Kranz

    L'histoire: Allemagne, 8 novembre 1939, attentat contre Adolf Hitler à la brasserie Bürgerbräu à Munich, c'est un échec. L'auteur, Georg Elser,  est arrêté à la frontière suisse puis transféré à Munich pour être interrogé. Pour les Nazis, il s’agit d’un complot et on le soupçonne d’être un pion entre les mains d’une puissance étrangère…

    La critique de Michel Decoux-DeryckeCela faisait neuf ans, depuis "La Chute", qu'Olivier Hirschbiegel n'avait plus tourné en Allemagne. Il nous contre l'histoire de Georg Elser qui, tout seul, a organisé un attentat contre Hitler en 1939. Tout simplement parce qu'il estimait qu'Hitler était néfaste pour son pays. Rien que pour ça, je trouve le film intéressant, on apprend quelque chose. 
    Le réalisateur choisit aussi une structure nous permettant d'appréhender la vie de Georg Elser dans toutes ses composantes. Les interrogatoires, pour lui faire avouer ce qu'il ne sait avouer et comprendre la mentalité obtue des nazis, et les flashbacks, nous parlant de sa vie personnelle sur fond de montée du nazisme. 
    Quant à l'interprète principal, Christian Frieldel, il réussit le grand écart avec son film précédent, "Amour fou", qui se passait au début du 19ème siècle. Il joue juste, il donne corps à ce héros méconnu. Il y a également Johann von Bülow, vu dans "Le Labyrinthe du silence", interprétant Heinrich Müller, un des pontes de la Gestapo. 
    Au final, un film à voir !

    Affiche Un héros ordinaire

    « Critique: LegendCritique: Danish Girl »

    Tags Tags : , , , , , , ,