• Critique: Doubles vies

    Doubles vies de Olivier Assayas avec Guillaume Canet, Juliette Binoche, Vincent Macaigne, Nora Hamzawi, Christa Theret, Pascal Greggory
    Comédie, France, 108', sortie le 23/01/2019, distribué par Cinéart

    Affiche Doubles vies

    L'histoire: Alain, la quarantaine, dirige une célèbre maison d’édition, où son ami Léonard, écrivain bohème publie ses romans. La femme d’Alain, Séléna, est la star d’une série télé populaire et Valérie, compagne de Léonard, assiste vaillamment un homme politique. Bien qu’ils soient amis de longue date, Alain s’apprête à refuser le nouveau manuscrit de Léonard… Les relations entre les deux couples, plus entrelacées qu’il n’y paraît, vont se compliquer.

    La critique: "Doubles vies", le 17ème long métrage de Olivier Assayas, est bavard et d'un ennui incommensurable, ça tourne en rond à tel point que l'on se demande si on va arriver à sortir de ce cercle. Ce film est typique du milieu parisiano-parisianiste, complètement déconnecté de la "vraie vie", on passe sa vie dans les cafés, les restos, les hôtels, les beaux appartements, les belles maisons à la campagne ou au bord de la mer, les dîners chez les copains générant des discussions interminables, n'ayant qu'un intérêt, c'est de s'entendre parler.
    On se demande ce que les comédiens foutent là, pourtant, il y a du beau monde: Guillaume Canet, Juliette Binoche, Pascal Greggory, ... Seule Nora Hamzawi (chroniqueuse dans "Quotidien" de Yann Barthès) tire son épingle de jeu, elle réussit à donner corps à son personnage.


    « Critique: PeterlooOscars 2019: 10 nominations pour La Favorite et Roma »

    Tags Tags : , , , , , , ,