• Critique: Double Date (BIFFF 2018)

    Double Date, long métrage, réalisation: Benjamin Barfoot, scénario: Danny Morgan, distribution: Danny Morgan, Georgia Groome, Kelly Wenham, Michael Socha, Dougie Poynter, Brooke Norbury
    Comédie horrifique, Royaume-Uni, 89'

    Affiche Double Date (BIFFF 2018)

    L'histoire: Alors que deux copains sont en quête d’une fille pour que l’un d’entre eux perde enfin sa virginité avant d’avoir ses 30 ans, ils rencontrent deux jeunes femmes qui s’avèrent être aussi sexy que dangereuses.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: C'est le premier scénario de l’acteur Danny Morgan (“Sur la route”) qui avait ce film dans la tête depuis six ans, il interprète également Jim. Son compère de galères, Alex (Michael Socha), a été trouvé seulement une semaine avant le tournage. Pour ce qui est des deux femmes, ce sont Kelly Wenham qui joue la super-méchante et Georgia Groome la moins méchante mais méchante tout de même. Kelly Wenham s’est préparée physiquement pendant trois mois. Elle a perdu du poids et pris du muscle, elle s’est entraînée au combat parce son rôle l'exigeait, il fallait qu’elle soit intimidante.
    Pour l'humour, les Anglais savent y faire, ils atteignent le plus souvent les sommets. Couplé à une petite dose d'horreur, pas trop pour ne pas dégoûter le spectateur lambda, cela donne un film vraiment sympa, sans prise de tête dont on sort avec la banane.

    « Critique: Survival Family (BIFFF 2018)Critique: Santa & Cie »

    Tags Tags : , , , , , , , ,