• Critique: De chaque instant

    De chaque instant de Nicolas Philibert
    Documentaire, France, 105', sortie le 05/12/2018, distribué par Cinéart

    Affiiche De chaque instant

    L'histoire: Chaque année, elles sont des dizaines de milliers à se lancer dans les études leur permettant de devenir infirmières. Admises au sein d’un « Institut de Formation en Soins Infirmiers » elles vont partager leur temps entre cours théoriques, exercices pratiques et stages sur le terrain. Un parcours intense et difficile, au cours duquel elles devront acquérir un grand nombre de connaissances, maîtriser de nombreux gestes techniques et se préparer à endosser de lourdes responsabilités.

    La critique: Construit en trois actes distincts suivant des aspirantes infirmières (apprentissage théorique et pratique, premier stage en immersion, puis débriefing après), "De Chaque Instant" montre la complexité du métier d’infirmière, du long processus de formation préparatoire aux premiers contacts avec des patients divers et variés.
    Pour Nicolas Philibert, l’objectif de sa démarche est de retracer le parcours de jeunes femmes et de rares jeunes hommes qui seront confrontés très tôt à la fragilité humaine. Au-delà, il s’agit de dessiner le portrait d’un engagement total, via les futurs membres d’une profession indispensable et respectée faisant face aux blessures du corps.

    Malheureusement, le réalisateur ne dépasse pas le portrait clinique d’un monde d’exigences. Cette limite laisse le spectateur avec des images peu cinématographiques (voir des infirmières s’entraîner aux gestes de bases comme faire une prise de sang ou déplacer un patient handicapé n’a rien de passionnant). Comme le documentaire dure 1h45, on est vite gagné par l'ennui. Dommage, cent fois dommage pour une profession avec laquelle peu ou pro chacun d'entre nous a été, est ou sera confronté !

    « Critique: BraguinoCritique: Utoya, 22 juillet »

    Tags Tags : , , , , , ,