• Critique: Cold War

    Cold War (titre original: Zimna wojna) de Pawel Pawlikowski avec Tomasz Kot, Joanna Kulig, Agata Kulesza, Borys Szyc
    Drame, Pologne, 84', sortie le 31/10/2018, distribué par Cinéart, Prix de la mise en scène Cannes 2018 - Meilleur Film et Canvas Audience Award Gand 2018

    Affiche Cold War

    L'histoire: Pendant la guerre froide, entre la Pologne stalinienne et le Paris bohème des années 1950, un musicien épris de liberté et une jeune chanteuse passionnée vivent un amour impossible dans une époque impossible.

    La critique: "Cold War" est un chef d’œuvre, tout comme "Ida" le précédent long métrage de Pawel Pawlikowski. Le réalisateur polonais livre avec maestria un film en format 4/3 au noir et blanc explorant toutes les nuances de gris possibles: de la plus claire à la plus profonde en jouant sur les contrastes mais aussi une luminosité limpide. On a le sentiment de regarder un grand et beau film classique, épuré, minimaliste, des années cinquante. Le visuel est donc sans reproche. Il y a aussi la musique où, par moments, on est littéralement envoûté, depuis les chants populaires des premières minutes au surgissement des Variations Goldberg de Bach joué par Glenn Gould dans le générique final.
    Et le jeu d'acteurs, me direz-vous ? Il est parfait, les deux rôles principaux, ce sont Joanna Kulig (déjà dans "Ida") en
    femme désemparée trouvant dans l'alcool un expédient la métamorphosant et Tomasz Kot tout en introversion au caractère constamment énigmatique. Tous deux transcendent le film de belle manière.
    Enfin,
    Pawel Pawlikowski a dédié le film à ses parents, mais l'histoire du couple racontée dans ce film n'est pas vraiment leur histoire. Par contre, les deux protagonistes principaux portent les prénoms des parents du réalisateur, Wiktor et Zula.

    « Critique: Bohemian RhapsodyCritique: Heureux comme Lazzaro »

    Tags Tags : , , , , , ,