• Critique: Cigarettes et chocolat chaud

    Cigarettes et chocolat chaud de Sophie Reine avec Camille Cottin, Gustave Kervern, Héloïse Dugas, Fanie Zanini, Frank Gastambide

    Affiche Cigarettes et chocolat chaud

    L'histoire: Denis Patar est un père aimant mais débordé qui se débat seul avec l’éducation de ses filles, Janis 13 ans et Mercredi 9 ans, deux boulots et une bonne dose de système D. Un soir Denis oublie, une fois de trop, Mercredi à la sortie de l’école. Une enquêtrice sociale passe alors le quotidien de la famille Patar à la loupe et oblige Denis à un « stage de parentalité ». Désormais les Patar vont devoir rentrer dans le rang… 

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Premier long métrage de Sophie Reine, "Cigarettes et chocolat chaud" est une jolie comédie douce-amère qui fait du bien en ces temps moroses. C'est inattendu et original, avec une atmosphère attachante, le tout sur l'idée amusante du contraste entre l'univers foutraque d'une famille et la "normalité" imposée par notre société dans l'éducation des enfants. Tout au long du film, on est entre émotions, rires et larmes. On s'attache à l'univers de ces personnages comme si on vivait avec eux.
    Que dire des acteurs ? Ils sont convaincants à commencer par Gustave Kerven en papa pataud, quelquefois à côté de la plaque mais tellement sincère. Camille Cottin, l'assistante sociale, démontre qu'elle est capable de jouer autre chose que les "connasses". Les deux gamines, Héloise Dugas et Fanie Zanini, forment un beau duo. Sans oublier la musique de l'inoubliable David Bowie.
    Au final, la bonne surprise de cette fin d'année, on sort du film avec le sourire aux lèvres en ayant passé un bon moment.

    « Critique: Baccalauréat6néma vous souhaite un Joyeux Noël ! »

    Tags Tags : , , , ,