• Critique: Cézanne et moi

    Cézanne et moi de Danièle Thompson avec Guillaume Gallienne, Guillaume Canet, Déborah François, Sabine Azéma, Alice Pol, Gérard Meylan

    Affiche Cézanne et moi

     

    L'histoire: Paul est peintre. Emile est écrivain. La gloire est passée sans regarder Paul. Emile a tout: la renommée, l’argent une femme parfaite que Paul a aimé avant lui. Ils se jugent, s’admirent, s’affrontent. Ils se perdent, se retrouvent, comme un couple n’arrivant pas à cesser de s’aimer.

    La critique de Michel Decoux-Derycke:Paul Cézanne et Emile Zola doivent se retourner dans leurs tombes tellement le dernier film de Danièle Thompson est  d'une affligeante médiocrité. Pourtant, la fille de Gérard Oury sait y faire dans le cinéma puisqu'elle est la scénariste de notamment "La Grande Vadrouille", "Les Aventures de Rabbi Jacob" , "La Boum", "La Reine Margot"ainsi que la réalisatrice de "La Bûche" ou "Fauteuils d'orchestre".
    Rien ne fonctionne, même si rien ne manque du point de vue historique et à la réalité de cette amitié entre le peintre et l'écrivain. En fait, on a l'impression de statues de cire qui bougent et ânnonnent des dialogues. Surtout, l'accent que s'attribue Guillaume Gallienne est grotesque, d'ailleurs, il l'oublie régulièrement en cours de route et la fausse barbe dont est affublé Guillaume Canet est ridicule.
    Bref, c'est un beau ratage !

    « Les Samedis du CinéCritique: Comancheria »

    Tags Tags : , , , , , , ,