• Critique: Calamity

    Calamity, court métrage, réalisation: Séverine de Streyker et Maxime Feyers, scénario: Séverine de Streyker et Maxime Feyers, distribution: Ingrid Heiderscheidt, Jean-Michel Balthazar, François Maquet, Bastien Ughetto, Judith Williquet, Arthur Marbaix
    Comédie dramatique, Belgique, 22', Prix du Public et Prix d'Interprétation féminine BSFF 2017 - Prix national et Prix du Jury jeune Les Enfants Terribles 2017

    Photo Calamity

    L'histoire: France rencontre la petite amie de son fils pour la première fois. Elle perd le contrôle…

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Aborder la transidentité via un film, une démarche nécessaire au moment où de fausses idées, des fantasmes, circulent sur les transgenres. Ici, c'est dans le cercle familial que cela est montré, comment une mère, un père, un frère, la petite amie du frère réagissent. Des réactions bien différentes selon le sexe, selon l'âge et les sensibilités.
    Ce que j'ai le plus apprécié, c'est l'interprétation. Ingrid Heiderscheidt joue la mère, elle est incroyablement juste et très expressive, elle a d'ailleurs remporté un prix au BSFF, je l'ai revue dans "Sage Femme" de Martin Provost et je regrette infiniment qu'elle n'ait pas de rôles plus importants dans des longs métrages. Jean-Michel Balthazar est le père et toujours aussi
    bien dans son rôle comme dans chaque film où je l'ai vu. J'ai également découvert François Maquet dans le personnage de Cléo, jouer un transgenre sans caricaturer ou en faire des tonnes n'est pas simple et il s'en tire bien.
    Si vous avez l'occasion, au détour d'un Festival ou d'une programmation télévisée (Be tv, RTBF, Arte, France 2), voyez ce film !

    Photo Calamity

    « EFA 2017: le palmarèsGolden Globes 2018: les nominations »

    Tags Tags : , , , , , ,