• Critique: Brooklyn Village

    Brooklyn Village (titre original: Little Men) de Ira Sachs avec Greg Kinnear, Jennifer Ehle, Alfred Molina, Clare Foley, Talia Balsam, Theo Taplitz

    Affiche Brooklyn Village

    L'histoire: Une famille de Manhattan hérite d'une maison à Brooklyn, dont le rez-de-chaussée est occupé par la boutique de Leonor, une couturière latino-américaine. Les relations sont d'abord très cordiales, notamment grâce à l'insouciante amitié qui se noue entre Tony et Jake, les enfants des deux foyers. Mais le loyer de la boutique s'avère bien inférieur aux besoins des nouveaux arrivants. Les discussions d’adultes vont bientôt perturber la complicité entre voisins.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Ce qui caractérise le nouveau long métrage de Ira Sachs, c'est sa douceur visible autant dans sa mise en scène, délicate, que dans le récit où sont montrés des rapports humains et sociaux, ceux-ci plus cruels qu'attendus. Le film est très fin psychologiquement. Il y aussi la rencontre entre deux classes sociales en apparence très différentes : commerçant vs artiste, latino vs yankee, adolescent plutôt viril vs adolescent attiré par les arts, tout cela fonctionne avec subtilité.
    L'essentiel est que Ira Sachs ne juge pas ses personnages et les met sur un pied d'égalité. Toutefois, il appuie, toujours avec subtilité, sur certaines faiblesses du père acteur et sur la dureté et la cruauté chez la femme commerçante. Le scénario ne tombe pas dans le panneau hollywoodien à la fin du film. Une autre histoire commence. Aussi au milieu du film, une scène d'expression théâtrale géniale qui finit par être très drôle ! Tous les acteurs livrent une belle prestation, ils sont the right boy, man ou woman in the right place.


    « Critique: Personnal ShopperCritique: La Momie - 1932 »

    Tags Tags : , , , , , , , ,