• Critique: Bridget Jone's Baby

    Bridget Jone's Baby de Sharon Maguire avec Renée Zellweger, Colin Firth, Patrick Dempsey, Emma Thompson, Jim Broadbent

    Affiche Bridget Jone's Baby

    L'histoire: : Après sa rupture avec Mark Darcy, les plans de Bridget Jones - je suis une femme épanouie et heureuse – ne se passent pas tout à fait comme prévu. La quarantaine et à nouveau célibataire, elle décide de se concentrer sur sa carrière de productrice d’une émission d’actualité et a une vie sociale active. Pour la première fois de sa vie, elle a tout sous contrôle. Que pourrait-il arriver ? Sa vie amoureuse prend un tournant lorsqu’elle rencontre Jack, un séduisant américain diamétralement différent de Mark Darcy. Par un hasard improbable, elle se retrouve enceinte. Seul problème… elle n’est sûre qu’à 50% de l’identité du père.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Troisième volet des aventures du personnage créé par Helen Fielding, "Bridget Jone's Baby" est une comédie sympathique. C'est bien dans la lignée des deux autres films sortis en 2001 et 2004.
    Renée Zellweger est toujours Bridget Jones, célibataire angoissée par l'horloge biologique, dommage qu'elle ait l'air un peu figée. Colin Firth, toujours aussi impeccable quel que soit le rôle, est à nouveau Mark Darcy. On lui a accolé un nouveau rival, Hugh Grant ne voulant pas reprendre son rôle, Jack joué par Patrick Dempsey aka Docteur Mamour, je ne l'ai pas trouvé extraordinaire, sans doute que le cinéma est trop grand pour lui. Quant à Emma Thompson, on voit qu'elle s'amuse bien dans le rôle du Dr Rawlings, une gynécologue un peu barrée.
    On sent une patte anglaise derrière ce film qui, sans doute, l'élève à un niveau acceptable et permet de le regarder sans se demander, à chaque minute, si on ne vas pas sortir de la salle.

    « Critique: La fille inconnueEntretien: Pierre Etaix »

    Tags Tags : , , , , , ,