• Critique: Body (BRFF 2015)

    Body (titre original: Cialo) de Malgorzata Szumowska avec Janusz Gajos, Maja Ostaszewska, Justyna Suwala

    L'histoire: Un médecin légiste et sa fille essayent chacun à leur manière de surmonter la mort d’un être cher. Cependant, ce père sera forcé d’agir le jour où sa fille, atteinte d’anorexie commence à avoir des comportements suicidaires. Il décide de l'envoyer dans une clinique pour la soigner. Ils vont y faire la connaissance d’Anna, une thérapeute quelque peu excentrique. Cette dernière prétend être entrée en contact avec l’au-delà et a un message pour eux.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Que s'est-il passé dans le Jury lors du dernier Festival de Berlin ? Une hallucination collective, un trou noir, autre chose peut-être... Fichtre, l'Ours d'or à "Taxi Téhéran" que je n'ai pas du tout apprécié et l'Ours d'argent du meilleur réalisateur à "Body", vous l'aurez compris, que je n'ai pas non plus apprécié.
    Pourtant, le film  de
    Malgorzata Szumowska part bien, un peu d'absurde comme souvent chez les Polonais, une relation père-fille, lui procureur, elle anorexique, pouvant devenir très intéressante. Et puis cela tourne à l'ennui total. Il faut essayer de se raccrocher aux branches pour tenter de comprendre quelque chose. Je pense que j'ai loupé les branches. Tant pis !
    Toutefois, je suis sorti de ma torpeur à la fin du film. La chanson de Gerry and the Pacemakers, "You'll Never Walk Alone", hymne du Liverpool Football Club, m'y a aidé.

    Affiche Body (BRFF 2015)

    « Critique: In Your Arms (BRFF 2015)Critique: Gluckauf (BRFF 2015) »

    Tags Tags : , , , , , , , ,