• Critique: Après mai

    Après mai de Olivier Assayas avec Clément Métayer, Lola Créton, Félix Armand, Dolorès Chaplin, Carole Combes, Mathias Renou, Victoria Ley

    L'histoire: Un lycéen parisien au début des années septante, Gilles est pris dans l’effervescence politique de ces années-là. Il aspire pourtant surtout à peindre et à apprendre le cinéma, ce que lui reprochent ses camarades et sa petite amie, pour qui l’engagement politique doit être total. Peu à peu, Gilles assume davantage ses choix et trouve mieux sa place dans son époque...

    La critique de Michel Decoux-Derycke: Le point de départ du film, c'est la contestation étudiante qui continue trois ans après mai 68. La scène d'ouverture est d'ailleurs significative: une manifestation tournant mal, des manifestants pourchassés par la police jusque dans les immeubles. Après, on suit les aventures d'un petit groupe. Le problème est que le film devient bavard, tourne dans le vide rapidement. Cela manque clairement de rythme. Et aussi quelle est la motivation du réalisateur, que veut-il nous dire ?
    Bizarrement, le film a obtenu le Prix du meilleur scénario au récent Festival de Venise. Alors que le scénario n'est pas vraiment le point fort du long métrage. 

    Affiche Après mai

    « Critique: OfflineCritique: Thérèse Desqueyroux »

    Tags Tags : , , , , , , , ,