• Critique: And So It Goes

    And So It Goes de Rob Reiner avec Michael Douglas, Diane Keaton, Sterling Jerins, Frances Sternhagen, Paloma Guzmán, Frankie Valli, Austin Lysy

    L'histoire: Un vieil agent immobilier égocentrique voit sa vie chamboulée avec l'irruption de sa petite-fille, dont il ne soupçonnait même pas l'existence. Il décide alors de s'associer à sa voisine pour apprendre à changer et à connaître sa petite-fille..

    La critique: Rob Reiner est le réalisateur des fameux "Stand by me", "Quand Harry rencontre Sally","Misery". Depuis quelques années, on n'avait plus vraiment entendu parler de lui, même si il a réalisé plusieurs films. Ici, avec "And So It Goes", il s'appuie sur un bon duo d'acteurs: Michael Douglas et Diane Keaton. Ces derniers n'avaient jamais joué ensemble. Ce sont eux qui forment la colonne vertébrale de cette comédie romantique. 
    Michael Douglas est Oren Little, un agent immobilier veuf, râleur et bougon. Diane Keaton est Leah, veuve, chanteuse et sa voisine. Ils vont apprendre à mieux se connaître grâce à l'arrivée impromptue de la petite-fille d'Oren. Inévitablement, ils vont tomber amoureux. Le leitmotiv du film: l'amour est-il possible, passé un certain âge ? 
    L'interprétation est impeccable, les rôles secondaires ne sont pas de simples faire-valoir. A noter que le réalisateur lui-même fait l'acteur. 
    Petit plus, Diane Keaton chante et c'est très agréable. Une nouvelle carrière s'ouvre peut-être, elle qui a toujours voulu se lancer dans la chanson.

    Affiche And So It Goes

    « Critique: The November ManCritique: Colt 45 »

    Tags Tags : , , , , , , , ,