• Critique: 1 homme de trop

    1 homme de trop de Costa-Gavras avec Bruno Cremer, Jean-Claude Brialy, Charles Vanel, Michel Piccoli, Gérard Blain, Claude Brasseur, Jacques Perin, François Périer, Michel Creton, Patrick Préjean, Pierre Clémenti, Monique Chaumette, Mario David, Michel Modo, Serge Sauvion

    Affiche 1 homme de trop

    L'histoire: En 1943, au prix d'une opération risquée, un groupe de résistants d'un maquis des Cévennes réussit à libérer de leur prison douze condamnés à mort. Une fois en lieu sûr, il s'avère que, parmi les évadés, il y a un homme de trop. Tandis que les Allemands sont sur leurs traces, les chefs du maquis se demandent ce qu'il faut faire de cet inconnu.

    La critique de Michel Decoux-Derycke: "1 homme de trop" est le deuxième long métrage de Costa-Gavras, réalisé il y a cinquante ans. C'est un film de guerre au casting de rêve: Bruno Cremer, Michel Piccoli, Jean-Claude Brialy, Claude Brasseur, Gérard Blain, Charles Vanel, Jacques Perrin, François Périer sans compter certains des rôles secondaires.
    Le jeune réalisateur qu'était alors Costa-Gavras, disposant d'un budget très confortable, témoigne d'une certaine audace. Cela se ressent à chaque instant du film. Il ne cesse de surprendre, d'évoluer autour de ses personnages et de nous en montrer un, énigmatique, refusant le conflit. Mais est-ce possible de refuser de prendre les armes dans cette situation ? C'est le dilemme de cet homme.
    Costa-Gavras nous offre de solides scènes d'action remplies de tension tout en déambulant parmi le groupe de résistants, dressant leurs portraits et un portrait de la vie dans le maquis. Non sans humour, plusieurs répliques sont drôles, il nous montre aussi les choix moraux auxquels ils sont confrontés. Dommage que la fin nous laisse un peu dubitatif !

    « Prix du cinéma suisse 2017: 3 récompenses pour Ma vie de CourgetteBecker, Eustache et Cannes à la Cinémathèque française »

    Tags Tags : , , , , , , , ,