• Ce vendredi 21 décembre, le court métrage belge francophone sera célébré aux quatre coins de la partie francophone de la Belgique. Plus de 200 courts métrages seront projetés dans pas mal de lieux de  Bruxelles et de Wallonie, à la télévision et en VàD lors de cette 5ème édition du Jour le Plus Court, parrainée par l’actrice et scénariste Catherine Salée.

    Bannière Le Jour le plus Court

    Lire la suite...


  • * Festival du Film d'Ostende, du 7 au 15 septembre, www.filmfestivaloostende.be
    * Ensors (Ostende), 15 septembre, www.filmfestivaloostende.be/nl/het-festival/de-ensors
    * Festival International du Film Francophone (Namur), du 28 septembre au 5 octobre, www.fiff.be
    * Festival Les Enfants Terribles (Huy), du 18 au 21 octobre, www.fidec.be
    * Pink Screens (Bruxelles), 8 au 17 novembre, www.gdac.org
    * CINEMAMED (Bruxelles), du 30 novembre au 7 décembre, www.cinemamed.be


  • Il est toujours intéressant de regarder le box office. En Belgique comme dans beaucoup d'autres pays, le cinéma américain domine largement. Bien évidemment, avec des blockbusters écrasant sans pitié la concurrence et étonnamment, aussi avec des films plus intimistes comme "Tully" ou "Désobéissance" (coproduction avec le Royaume-Uni et l'Irlande).

    Scène de Tully avec Charlize Theron et Mackenzie Davis

    Lire la suite...


  • Depuis 2011, Ciné Gedinne, cinéma de village et situé à Gedinne dans la Province de Namur, fonctionne  à raison de quinze séances par semaine, et vingt-quatre séances hebdomadaires durant les vacances d’été et les congés scolaires.
    Ce petit cinéma de proximité est géré en ASBL, grâce au travail de nombreux bénévoles. Il tourne à plein régime, permettant à la population d'aller dans un «vrai cinéma près de chez soi» à un prix défiant toute concurrence pour des films actuels, en sortie nationale, voire en avant-première.

    Entrée Ciné Gedinne

    Lire la suite...


  • Depuis plusieurs années, Bruxelles et Liège permettent aux amateurs de cinéma de voir ou de (re)voir des films en plein air. Pour la capitale, ce sera du 8 au 20 juillet dans plusieurs communes, pour Liège, les samedi entre le 30 juin et le 1er septembre dans la cour de la Brasserie Sauvenière.

    Bruxelles fait son cinéma

    Lire la suite...


  • 25 - 10. Non, ce n'est pas le score d'un match de rugby.  Ni les deux étoiles de l'Euro Millions. C'est tout simplement l’âge du Churchill: 25 ans, et du Sauvenière: 10 ans, deux des cinémas liégeois animés par Les Grignoux (parti populaire au 17ème siècle en Principauté de Liège). 

    Logo Les Grignoux 

    Lire la suite...


  • Le bilan 2017 du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) vient d'être rendu public. Les productions et coproductions belges flamandes ont attiré près de 1.700.000 spectateurs dans les salles belges. Ces mêmes films ont remporté plus de 236 distinctions dans le monde.

    Logo VAF

    Lire la suite...


  • Le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel a présenté son bilan 2017. Les entrées des films belges francophones en Belgique et en France sont donc connues.
    Au Plat Pays, "Dode Hoek" ("Angle mort") de Nabil Ben Yadir est premier, "Noces" de Stephan Steker et "Tueurs" de François Troukens complètent le podium. "Insoumise" de Jawad Rhalib ferme la marche.
    Dans l'Hexagone, "Chez nous" de Lucas Belvaux devance "Faut pas lui dire" de Solange Cicurel et "Noces" de Stephan Streker. "Les Hommes d'argile" de Mourad Boucif fait le plus petit score.

    Dode HoekChez nous

    Lire la suite...


  • La RTBF, sur la Trois, diffuse chaque vendredi, Cinéscope, une émission dédiée au cinéma ayant marqué l'histoire de la télévision belge et animée, le plus souvent, par l'un des meilleurs critiques de cinéma en Belgique: Sélim Sasson.

    Sélim Sasson

    Lire la suite...


  • Le 28 février prochain, avec l'ouverture du Palace à Bruxelles, une saga prendra fin. En effet, il aura fallu quinze longues années pour que le projet de cinéma art  et essai, porté par les frères Dardenne, voie le jour.
    Un point d'histoire: c'est en 1913 que Charles Pathé confie la construction d'un complexe de divertissement polyvalent à l'architecte Paul Hamesse. Le Pathé Palace devient alors la plus grande salle de cinéma de la ville avec 2500 places. C'est soixante ans plus tard, en 1973, qu'il fermera.

    Le foyer Hamesse

    Lire la suite...





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique